fbpx

Abbaye de San Galgano

Les vestiges de l’un des plus importants monastères toscans

 

Le lieu comprend deux points d’attraction différents: la grande abbaye avec une énorme église sans toit et l’ermitage du Monte Siepi où, selon la légende, Saint Galgano se serait retiré en ermite.

À Noël 1180, Galgano a décidé de changer de vie et de commencer une nouvelle existence dans un isolement et une pénitence complets, en cherchant sans relâche Dieu et la paix que les temps turbulents dans lesquels il vivait lui refusaient. Comme une forme de renoncement total à toute forme de violence, Galgano a planté son épée dans un rocher, avec l’idée de l’utiliser exclusivement comme une croix devant laquelle prier. C’était un geste symbolique d’une grande force pour cette époque.

L’épée de Galgano est située au centre de la rotonde du Monte Siepi, dans la chapelle à quelques centaines de mètres de l’abbaye de San Galgano. À en juger par la partie visible qui dépasse de la roche, il semble s’agir d’une authentique épée du XIIe siècle.

Galgano est mort en 1181 appuyé sur sa croix et une belle chapelle a été construite en son honneur. L’église respecte parfaitement les canons des abbayes cisterciennes; ces canons ont été établis par la règle de Saint Bernard et ont prévu des règles précises concernant l’emplacement, l’architecture et le schéma de répartition des bâtiments. Les abbayes devaient s’élever le long des voies de communication les plus importantes (dans ce cas, nous avons la Via Maremmana) pour faciliter la communication avec la maison mère; elles étaient également situées près des rivières (ici, la Merse) afin d’exploiter la force hydraulique; enfin, elles se trouvaient toujours dans des endroits boisés ou marécageux afin de les récupérer d’abord et d’exploiter ensuite les terres pour la culture.

En 1185, Galgano a été proclamé saint par le pape Lucio III. Bientôt, les moines qui lui sont dévoués deviennent un point de référence pour tout le territoire et pour la République de Sienne. La majesté de l’abbaye témoigne, en effet, de la grande fréquentation du culte de San Galgano.

Certains universitaires soutiennent qu’il existe des similitudes entre l’histoire de Saint Galgano et celle du roi Arthur car les deux événements se sont produits au XIIe siècle et, en outre, entre Galgano et le nom d’un des chevaliers arthuriens, Galvano, il existe des similitudes particulières. Ce que l’on peut considérer comme certain, c’est qu’il y a cette épée curieusement encastrée dans un rocher qui renvoie l’écho de secrets anciens et lointains de l’histoire et de l’art médiéval des campagnes jamais révélés.

Continuez avec la découverte du Chianti…

Pievasciata

Pievasciata

Pievasciata Une combinaison de nature et d'artPievasciata est un petit village situé dans la municipalité de Castelnuovo Berardenga, dans la province de Sienne. Le village est né avec la fondation de l'église paroissiale au Xe siècle, dédiée à Santa Maria ad Sciatam...

Castelnuovo Berardenga

Castelnuovo Berardenga

Castelnuovo Berardenga Un voyage dans le temps entre les Crete Senesi et la région du ChiantiCastelnuovo Berardenga est situé dans la partie sud de la région du Chianti Classico, à moins de 20 km de Sienne, les frontières étant délimitées par les rivières Ombrone et...

Château de Brolio

Château de Brolio

Château de Brolio Entre mille couleurs et nuances, douces collines, vallées veloutées et denses forêtsLe Château de Brolio appartient à la famille Ricasoli depuis 1141. Au cours des siècles, il a subi des destructions dans de nombreuses batailles dont il porte encore...